Fan Death : la légende qui rend fou

Le voyageur qui fait escale en Corée du sud doit s’attendre à d’étranges recommandations visant à l’empêcher de mourir. A lire pour éviter de mauvaises surprises.

Les ventilateurs coréens sont-ils des tueurs ? Toute population considère certains savoirs comme évidents, et ceux-ci peuvent varier en fonction des différentes cultures. Parfois, les évidences en question sont bizarres, mais personne ne le voit faute de les interroger de l’intérieur. La crainte de mourir « par ventilateur » appartient exclusivement à la Corée du Sud (et a atteint quelques Japonais, mais les Japonais adorent faire collection de choses bizarres).

« Mort par ventilateur » : qu’est-ce qui se passe exactement ?

L’idée est très simple : en été, si vous mettez un ventilateur en marche dans une pièce fermée et que vous vous endormez ensuite, vous risquez de ne jamais vous réveiller. Tout le monde est d’accord, au point qu’il est illégal en Corée de vendre un ventilateur qui ne soit pas équipé d’un minuteur permettant de programmer son extinction quelques minutes après votre endormissement.

« Fan death » : un résultat, plusieurs explications

Les autorités médicales sud-coréennes avancent plusieurs explications au phénomène (mais s’accordent toutes sur son diagnostic).

1 – Suffocation par les voies respiratoires (manque d’air)

D’après cette idée, si le ventilateur est dirigé directement sur le visage de la personne, la rapidité de la circulation de l’air rend alors l’inhalation plus difficile. Si le ventilateur est trop puissant, il risquerait de « pomper » tout l’air, ne laissant plus rien à respirer (bien sûr, un ventilateur ne fait que déplacer l’air, et l’air « envoyé » est aussitôt remplacé dans la pièce).

2 – Suffocation par la peau

Certains pensent (sûrement parce qu’ils ont été victimes de très mauvais cours de natation) que la respiration cutanée constitue une partie importante des échanges respiratoires, et que l’air mis en mouvement par le ventilateur ne peut plus être respiré par la peau, ce qui entraîne la suffocation.

3 – Manque d’oxygène dans l’air

Les pales du ventilateur découperaient les molécules d’oxygène de l’air, ne laissant plus rien d’intéressant à respirer. Paf, suffocation par manque d’oxygène. Cette explication est idiote mais répandue.

4 – Hypothermie mortelle

Le ventilateur ferait baisser la température de la pièce (en réalité un ventilateur n’a aucune incidence sur la température, contrairement à un climatiseur) à un moment où le corps, en sommeil, est plus sensible aux variations de température. Pour que l’hypothermie se mette en place, il faudrait déjà que la pièce soit extrêmement froide. Utiliser un ventilateur à ce moment-là serait masochiste.

Autre explication : le ventilateur encourage le corps à perdre par sudation la chaleur accumulée, jusqu’à ce que trop de chaleur ait été évacuée (et que le corps se soit retrouvé à 25°C dans une pièce à 40°C, ce qui justifierait l’insertion de cet article dans la catégorie Paranormal).

5 – Hyperthermie mortelle (explication due au Coréen, blogger anglophone)

Les fours à chaleur tournante utilisent un ventilateur pour envoyer de l’air sur la nourriture en train de cuire. La circulation de l’air permet d’évacuer la fine couche d’air qui entoure la nourriture et qui, immobile, aurait une légère action isolante. Le four à chaleur tournante permet ainsi de cuire les choses plus vite qu’un four où l’air resterait immobile.

Le ventilateur placé dans une pièce à 40°C aurait alors le même effet que celui du four à 250°C : si vous y restez trop longtemps, vous êtes cuit.

6 – Déshydratation

Le ventilateur encourage le corps à perdre de la chaleur par sudation. Au bout d’un (long) moment, le corps ne contient plus assez d’eau pour faire face à la chaleur et assurer les conditions générales de la vie. Et pouf.

Conséquences officielles

Les ventilateurs coréens sont-ils des tueurs ?A votre arrivée en Corée du Sud, il est probable que vous soyez mis au courant des précautions à respecter, notamment pour se protéger de la chaleur de l’été. Le Korean Customer Protection Board a ainsi publié une alerte de sécurité recommandant de ne pas utiliser de ventilateur dans une pièce aux portes et fenêtres closes, ou de s’assurer d’avoir enclenché le minuteur. La publication s’appuie sur la recension d’une vingtaine de cas de « fan death » entre 2003 et 2005. D’après cette agence gouvernementale, la mort par ventilateur est une des cinq premières causes de mortalité saisonnière en été.

Les médias dominants vous alerteront également sur les dangers encourus. Le Korea Herald, journal d’informations anglophone, rapporte régulièrement des cas de mort par ventilateur, en citant des experts médicaux d’après lesquels « l’exposition excessive abaisse la température du corps et entrave la circulation sanguine jusqu’à conduire à une paralysie du coeur et des poumons ».

Bref, lors de votre voyage en Corée, ne paraissez pas surpris lorsque la population tentera de vous prévenir. Ils veulent seulement vous protéger.

Publicités

2 réponses à “Fan Death : la légende qui rend fou

  1. Compter le nombre de personnes mourant avec le ventilateur allumé, c’est bien. Mais compter le nombre de personnes mourant avec le ventilateur éteint, c’est bien aussi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s